Facebook Twitter
Portada > Traduccions de la literatura catalana > prosa > Baltasar Porcel > Cabrera, ou, L’empereur des morts

L'Emperador o l'ull del vent

Baltasar Porcel
Cabrera, ou, L’empereur des morts
“Aujourd’hui un lugubre cortège de gentilshommes en redingote a emporté dans l’escalier, puis dans la rue du Bac, encadré de torches à la triste flamme chancelante et d’un éclat jaunissant le cercueil solennel du vicomte François René de Chateaubriand. Ils le conduisent sur un îlot breton – Grand-Bé, solitaire au milieu des grandes marées du vaste océan – qu’il a choisi pour sépulture.
Tandis que la procession se dissipait dans la chaleur étouffante du crépuscule de juillet, Paris tout entier débordait de barricades, de feu, de fusillades et d’agitation : la révolution a pris une autre tournure. Elle a d’abord renversé le roi Louis-Philippe dans la fureur, puis instauré dans l’euphorie la république ; aujourd’hui l’implacable bourgeoisie, de concert avec la méprisante armée, broie ceux qui ne sont pas modérés. Cette révolution finit comme toutes autres, étrangère à ses desseins, et elle construit une nouvelle pyramide de pouvoir. Ce n’est pas un hasard si la Terre est ronde. Ce n’est pas un hasard si à la fin du voyage, quel que soit le chemin parcouru, on retourne au pont de départ. ”
Traduït per Marianne Million
Baltasar Porcel, Cabrera, ou, L’empereur des morts . PORCEL, Baltasar. Cabrera, ou, L’empereur des morts. Traduction de Marianne Million. Arles : Actes Sud, 2002
Baltasar Porcel, Frankfurt, 2007, Institut Ramon Llull
Cercador d’autors
A-B-C-D - E-F-G - H - I
J - K - L - M - N - O - P - Q - R
S-T-U-V-W-X-Y-Z
Traduccions de la literatura catalana
Podeu consultar més pàgines sobre la literatura catalana en traducció a:
Prosa
Amb el suport de: