Facebook Twitter

Rao d’atzar: poesia 1974-1989

Jaume Pont
Le fleuve

(Paul Celan)

Insondable architecture macroalvéolaire du rêve

Plus que l’âme d’une acerbe architecture
le corps létal de la légère somnolence
J’emporte avec moi la sève noirâtre du scorpion
le hurlement orphelin de son troupeau
                                                             Je reviens à vous
eaux
          bouemortes
                                frutargile
                                                 vulvefleuve
les ongles fatigués de gratter aux portes
de l’Immobile
                       Je rentre car la rive est si longue
que le mirage me semble trop court
                                                          Comme le masque
qui dans le regard absent de l’aveugle
                                                              tremble et pâlit
ciel et fleuve recousus dans ma gorge de suicidé
suture immortelle ou nivarium serti dans la gencive
des tropiques
                      Mes yeux sont une trombe rouillée
de branchies
                     Les rapides de la mélancolie glissent
Toi, eau-mère
                      Qu’elle est sombre et profonde
                      la tendre étreinte des non nés

Translated by François-Michel Durazzo
Jaume Pont, Le fleuve. A: Raison de hasard, Montreal (Quebec): Noroît ; Gardonne : Fédérop, 2010, p. 229
Jaume Pont, 2012. Foto: Maria Fernández
Extracts
El nom dels núvols
Català | Français
El riu
Català | Français
La pena d’una dona
Català | Français
Pòrtic
Català | Français
Tankas
Català | Français
Bibliography
Search for authors
A-B-C-D - E-F-G - H - I
J - K - L - M - N - O - P - Q - R
S-T-U-V-W-X-Y-Z
Translations of catalan literature
Here you can find more websites about catalan literature:
With the support of: