Facebook Twitter

Focs d’octubre

Francesc Parcerisas
Album d’écrivain
Ses mains, peut-être fatiguée de l’existence,
troublent ta mémoire et tes sens :
rien qu’écrire à côté du bois au crépuscule
et écouter, au raz du papier, un vent
qui rappelle la plage et l’enfance submergée.
Les mots précis s’effacent aussi, se perdent
comme la cendre au fond de la tasse de café ;
et sur la poitrine tombent les brins de tabac
tandis qu’aux lèvres se consume la cigarette.
Est-ce là ce qu’il voulait ? Cela ne le gêne pas
de se dire qu’il aurait pu en être autrement.
Ce qui l’intrigue, ce sont les erreurs qui nous amènent
à cette impasse bleue dans le labyrinthe
et font que la pierre est pierre, mais le rouge
est peut-être rubis, ou rêve, ou crime.
Les mots ont peu à l’eu si bien mélangé
illusion et mensonge qu’ils voudraient croire
que de jeunes dieux et l’amour éternel existent vraiment.
Il a vieilli sans peine, et couché comme un chien
parmi les livres et les objets qu’il aime,
il ne craint pas mourir de froid. Il ferme boutique et sourit.
Pas besoin de réponse. Toi et moi, nous pouvons laisser
les anneaux qui rendent la haie impénétrable ;
déjà la nuit a dévidé tout le fil.
Traduït per Christine Pagnoulle
Francesc Parcerisas, Album d’écrivain. The EmLit Project. European Minority Literatures In Translation. Londres: Brunel University Press, 2003.
Francesc Parcerisas, 2005
Cercador d’autors
A-B-C-D - E-F-G - H - I
J - K - L - M - N - O - P - Q - R
S-T-U-V-W-X-Y-Z
Traduccions de la literatura catalana
Podeu consultar més pàgines sobre la literatura catalana en traducció a:
Poesia
Amb el suport de: